Burning Man

Véritable phénomène, Burning Man se présente comme une expérience hors du commun pour se couper de la société actuelle le temps d’une semaine dans le désert américain.

Chaque année à la fin du mois d’août, dans le désert de Black Rock au Nevada, plus de 50 000 personnes se retrouvent et créent ensemble une métropole éphémère où l’art, la liberté d’expression, la créativité et l’esprit de partage s’expriment.

how-burning-man-culture-made-its-way-around-the-world-body-image-1457457457-size_1000

Dans ce monde imaginé le temps d’une semaine, les « burners » sont de véritables citoyens et participent chacun aux performances du festival. Ils peuvent créer des installations artistiques, des campements à leurs images ou encore un véhicule « mutant ». Il n’y a qu’une seule règle à respecter dans ce microcosme : les œuvres doivent être réalisées dans des matériaux recyclés. Burning Man est un événement qui prône l’écologie, c’est d’ailleurs pour cela que le dernier jour l’immense statue humaine est brulée pour ne laisser aucune trace dans la nature.

Burning Man apparaît souvent comme un festival déjanté mais contrairement aux idées reçues, beaucoup y viennent pour assister à des performances artistiques extraordinaires et vivre une épreuve hors du temps.

Dans cette ville utopique rien ne s’achète et chacun vit en totale autonomie dans un esprit de partage du savoir et des ressources. Il faut donc arriver équipé en eau, nourriture et prévoir son petit bivouaque pour tenir une semaine dans des conditions désertiques.

La coupure avec le monde réel est absolue et c’est cela qui en fait la beauté et l’attractivité de ce festival où les places se vendent depuis des années en moins de 30 minutes.

Que vous veniez pour les performances artistiques, une quête spirituelle ou l’amour du désert, Burning Man est définitivement une expérimentation qui vous transformera.

mad-max-fury-road

Pour moi cela sera l’occasion d’être enfin reconnue artistiquement et de vivre une semaine complétement folle à mi chemin entre Mad Max (quelqu’un sait si Tom Hardy sera là ?) et une retraite zéro déchet coupée de tout et du wifi.

J’ai bien évidement défini mon style pour cette belle parade (même si les vêtements ne sont pas obligatoires je ne veux pas de méchants coups de soleil) : je serai une amazone guerrière mi Jamiroquaï mi Bollywood.

Adeline

 

Laisser un commentaire